Schématisation mécanique

L'outil privilégié permettant la conception des produits est le schéma. Il permet de communiquer rapidement autour d'un concept sans présager des solutions techniques retenues. Lire un schéma c'est identifier des symboles qui correspondent à des composants et suivre un qui les relie.

Le schéma est l'outil de communication technique par excellence. Afin qu'il soit compris par grand nombre, les symboles utilisés dans les schémas sont le plus souvent normalisés, ou font l'objet de conventions.

Schéma mécanique.

L'ensemble des schémas permettant la description des solutions liées à la mécanique et à la construc­tion en bâtiment représente des liaisons entre les pièces. Le schéma mécanique est donc un assemblage de liaisons entre groupes de pièces.

Son rôle est de :

  • Représenter le mécanisme de manière simplifiée, ce qui permet de rapidement comprendre le fonc­tionnement et le déplacement des pièces en mouvement les unes par rapport aux autres.
  • Permettre de faire des calculs (de vitesse, d'effort…). Lorsqu'on modélise par un schéma, on émet des hypothèses sur la façon dont les pièces ou les groupes de pièces peuvent se déplacer entre eux ou sur la nature des efforts qu'ils peuvent transmettre.

Liaisons mécaniques.

Dans tout système mécanique on trouve des pièces liées entre elles.Pour créer des liaisons, il faut mettre des pièce en contact. La liaison se fait par contact entre deux surfaces.

1 – Contacts

Ces surfaces sont de natures différentes :

  • plane,
  • cylindrique,
  • sphérique,
  • conique…

Par conséquent la zone de contact dépend des surfaces en contact.La zone de contact peut être :

  • surfacique (plane, cylindrique, sphérique…),
  • linéique (rectiligne, annulaire)
  • ponctuelle.

Pour afficher le cours cliquer sur l'image

En conclusion, pour caractériser un contact , il faut :

  • Définir les surface en contact (ex. : Plan / cylindre)
  • Définir la nature de la zone de contact (ex : linéique)
  • Préciser la forme de la zone de contact ( ex : rectiligne)

Exercice d'application:

  • animer l'image en cliquant sur le repère                                                                  
  • combien existe-t-il de contacts?
  • nombre de contacts
  • correction
  • note …/20
  • SUIVANT

Pour afficher l'exercice cliquer sur l'image

2 – Liaisons

Dans un espace en trois dimensions, tout objet libre peut se déplacer dans les trois directions en translation et en rotation.

Pour définir ces mouvements nous utilisons un système d’axe ou repère.                                        

Sur chaque axe nous pouvons avoir une translation et une rotation

Pour créer une liaison, on met deux solides en contact.

Pour afficher le cours cliquer sur l'image

 

 

 

 

 

 

 

En fonction des mobilités entre deux solides ont peut déterminer la nature de la liaison .

Exercice d'application:

  • tableau des liaisons                                                                                              
  • correction
  • nom de la liaison
  • note …/20
  • SUIVANT

Pour afficher l' exercice cliquer sur l'image

Les différentes liaisons mécaniques (symboles animés)

Nombre de translation

Nombre de rotation

Nom de la liaison

 

0

0

Encastrement

 

0

1

Pivot de centre B, d'axe B z

 

1

0

Glissière de centre C,d'axe C z

 

1

1

Pivot Glissant de centre D, d'axe D z

 

1

1

Hélicoïdale de centre E, d'axe E z

Mouvement de translation et de rotation liés

0

2

Rotule à doigt de centre F, d'axe de doigt F z, de rainure dans F x z

 

0

3

Rotule de centre G

 

2

1

Appui plan de centre H, de normale H z

 

1

3

Linéaire annulaire de centre J, d'axe J z

 

2

2

Linéaire rectiligne de centre H, de normale H z, d'arête H x

 

2

3

Ponctuelle de centre K, de normale K z

Fiches élèves.

1 novembre 2011 |